Konbit

Konbitisme

La plus grande konbit a été la KONBIT SOLIDARITÉ pour la reconstruction des écoles détruites par des soulèvements politiques (1986). La participation ayant été totale, elle a connu un franc succès : toutes les écoles ont été reconstruites, avec aussi la participation des écoliers qui apportaient parfois une roche cherchée à la rivière. Ce grand mouvement pour FAIRE-ENSEMBLE a donné naissance au KONBITISME comme base du contrat social national. En effet, il était vain de se battre autour de socialisme, communisme, capitalisme, mots et philosophies  importés, vides de sens pour la majorité nationale.

Pourquoi ne pas donner à notre contrat social un nom évocateur pour la majorité de coopération, de participation, de faire-ensemble ? Pourquoi pas KONBITISME, à résonnance de tam-tam, de solidarité, de FAIRE-ENSEMBLE ?

Aujourd’hui, le Konbitisme se prĂ©sente comme le concept de base d’une sociĂ©tĂ© haĂŻtienne fondĂ©e principalement sur la COOPÉRATION et la PARTICIPATION.”

Extrait tirĂ© du manuel Morale civique et Éducation Ă  la citoyennetĂ© / Causeries-dĂ©bats – Actions  d’Odette Roy Fombrun en collaboration avec Jean-Philippe Étienne.

Présentation en diaporama du Konbitisme

Download (PPTX, 2.18Mo)

 

La philosophie du Konbitisme prend racine sur les us et coutumes haïtiennes du « tête ensemble » pratiqué partout dans le pays pour cultiver un champ, construire une maison, accomplir une tâche quelconque. C’est ce principe généreux et spontané d’entraide des populations qu’il faut mettre en exergue et encourager pour promouvoir l’unité de peuple indispensable au développement. Il requiert la participation des résidents de la localité, de sa jeunesse trop souvent dispersée et démobilisée, de sa diaspora très désireuse de contribuer au développement du pays, en particulier de son coin de terre natale.

“Le Konbitisme est nĂ© le 7 fĂ©vrier 1986, au dĂ©part du dictateur Jean-Claude Duvalier.

Le peuple avait  exprimĂ© haut et fort son dĂ©sir de s’UNIR pour construire une HaĂŻti digne et forte. Tout s’appelait Konbit : Konbit pou netwaye lari, Konbit pou konstwi lekòl, Konbit pour alphabĂ©tiser, Konbit pour reboiser… Pour tous, le mot Konbit  signifiait alors  tètansanm, union, parti-cipation, coopĂ©ration, bâtir ensemble… En rĂ©sumé : FAIRE-ENSEMBLE.