Espas Konbit FORF

ESPAS KONBIT FORF

La Fondation Odette Roy Fombrun a inaugurĂ© sa salle polyvalente baptisĂ©e Espas Konbit FORF, le 7 fĂ©vrier 2018, Ă  PĂ©tion-Ville au local de ladite fondation Ă  Bois Moquette. Une salle qui devrait servir de caisse de rĂ©sonnance aux diffĂ©rents projets de la fondation. Ces derniers concernent , entres autres, la valorisation du patrimoine taĂŻnos et du patrimoine musical avec le projet Chansons d’HaĂŻti ou la crĂ©ation du centre de poterie Ă  «Ravin Sèch».

    Dans son discours de circonstance, la directrice de la fondation, Marie-Claude Fombrun Bayard, a indiquĂ© que cette nouvelle salle sera une plaque tournante d’intĂ©ressantes activitĂ©s impliquant de nombreux volontaires et experts. « La FORF a de grandes ambitions. Avant la salle polyvalente, elle menait diffĂ©rentes interventions sur le terrain. Puis ils ont compris, au niveau de la fondation, que cette salle permettrait de planifier des rencontres plus larges et plus inclusives avec diffĂ©rents acteurs et secteurs. Nous envisageons de dĂ©velopper des partenariats porteurs avec des institutions d’Ă©ducation pour encourager la formation de formateurs en morale civique et en Ă©ducation Ă  la citoyennetĂ© si nĂ©cessaire de nos jours.», a-t-elle soutenu.

 

À l’occasion de cette inauguration, une exposition de photos des grottes du pays a été organisée. Elle repose sur un des projets sur lesquels travaille la fondation. Dans son discours de circonstance, Odette Roy Fombrun a dans un premier temps adressé des remerciements à ceux qui ont aidé à la construction de leur salle polyvalente. Elle a surnommé Espas Konbit, salle dynamo, car elle a toujours des idées et des projets à faire avancer. Ce lieu lui permettra entres autres de convier des jeunes à la réflexion.

La centenaire en a profité pour lancer deux appels, un pour combattre les détritus et un autre pour la production de richesses. Et pour cela, il nous faut nous mettre ensemble. Selon elle, Haïti doit être le centre historique et culturel de la Caraïbe, de par son histoire et sa culture. « Il nous faut nous organiser, il faut des konbit, nous ne pouvons pas nous battre chacun, individuellement, pour son mieux. Mais il nous faut penser au pays en nous unissant. Il n’y a pas de solution isolée. », soutient-elle.

La nouvelle salle polyvalente accueillera des conférences, des expositions, des ateliers de formation parce que la formation est au cœur des actions de la FORF selon le directeur adjoint de la fondation, Allenby Augustin.

Article de

Glorieuse Nelson, 

Ticket Magazine

[widget id=”sticky-posts-4″]

ALBUM PHOTOS

[epa-album id=”8388″ show_title=”false” display=”excerpt”]