Biographie

Odette Roy Fombrun est née à Port-au-Prince, Haïti, le 13 juin 1917. En 1935 elle a été diplômée de la prestigieuse École normale d’institutrices.

Odette Roy Fombrun au milieu des Normaliennes en Haïti

Odette Roy Fombrun au milieu des Normaliennes en Haïti

En 1945, elle a effectué un stage au “Nursery Training School” de Boston et, à son retour en Haïti en 1946, elle a ouvert le premier jardin d’enfants d’Haïti. Au cours d’un long séjour à Cuba avec son mari ambassadeur (1950-1954), elle a étudié l’art floral, et, en 1954, de retour à Port-au-au-Prince, elle a ouvert le premier magasin de fleurs d’Haïti : Tabou Fleurs et Parfums.

En 1955, Odette revient à l’éducation et publie son premier livre : “Morale et Instruction Civique”. Au cours des prochaines trente années, elle consolide son engagement dans le domaine de l’éducation en écrivant de nombreux livres d’éducation civique, d’histoire d’Haïti, développant une méthode pour apprendre aux enfants le français et la lecture, la méthode ETTEDO, publiant des livres de contes et des centaines d’articles de journaux et de magazines sur les questions d’intérêt du jour.

Entre 1959 et 1984, Madame Fombrun connaît l’exil politique.

Elle partage son temps entre les Etats-Unis et l’Afrique, accompagnant son mari qui voyage beaucoup en tant que Représentant de l’UNICEF.

Marcel (le mari décédé) et Odette Fombrun

Marcel (le mari décédé) et Odette Fombrun

A la fin du régime duvaliériste en 1986, elle retourne en Haïti et se consacre à la réforme démocratique dans son pays. Lors d’une conférence à Washington en septembre 1986, elle fait une présentation sous le titre “La démocratie est-elle possible en Haïti ?” Plusieurs de ses idées et recommandations ont été incorporées par la suite dans la Constitution haïtienne de 1987.

En mars 1986, Madame Fombrun publie son traité sur le “Konbitisme” – un manifeste politique basé sur une coutume haïtienne de “coopération dans le partage des activités”, semblable à une longue tradition du kibboutz en Israël dans les domaines de l’agriculture et de la construction. Dans Solutions pour Haïti, Konbit Solidarité Nationale, elle précise les options du Konbitisme et explique la nécessité d’un projet à l’échelle nationale de création de richesses pour combattre la pauvreté.

A la tele

A la télévision

Citoyenne du Monde depuis 1981, Madame Fombrun défend ardemment les droits de l’homme et condamne avec véhémence l’agression manifeste, les embargos commerciaux, la domination flagrante des principales économies mondiales. En 1987, elle est invitée à participer à la rédaction du la Constitution haïtienne. En 1994, elle accepte de participer au Comité National de Réflexion. De 1990 à 1992, Madame Fombrun préside la “Fondation 91” et dirige la section culturelle de la “Fondation 92”, deux organisations créées dans le but de préparer Haïti à commémorer les 500 ans d’anniversaire de l’arrivée de Christophe Colomb dans le Nouveau Monde. De 1996 à 2000, Odette Roy Fombrun est Présidente du Club des Femmes de Carrière (Club international BPW de Port-au-Prince). Elle est aussi membre de la Ligue Féminine d’Actions Sociales. En 2001, elle apporte sa contribution au rapport du PNUD sur le Développement Humain. Actuellement, Madame Fombrun, âgée de 99 ans, est toujours auteure aux Éditions Henri Deschamps en Haïti.

En 2007, à l’occasion de son quatre-vingt-dixième anniversaire de naissance, poussée par ses enfants et ses amis, elle transforme le fonds pour l’éducation qu’elle avait créé en 1997 pour encourager les initiatives dans le domaine de l’éducation, le FERF, en FORF, Fondation Odette Roy Fombrun pour l’éducation.

Odette fête ses 90 ans !

Odette le jour de ses 90 ans !

Aujourd’hui la FORF est une organisation à but non lucratif qui récolte des fonds pour encourager l’éducation et soutenir des projets de développement communautaire en Haïti. Sa mission est basée sur la conviction profonde que, pour être durables, l’éducation et le développement doivent se faire à partir d’une “konbite” et des projets mobilisateurs réunissant les citoyens d’une même communauté avec leur jeunesse dispersée et leurs ressortissants vivant à l’étranger. Madame Fombrun est devenue une avocate enflammée de ce concept du Konbit/Touris Lakay, une forme de “tourisme responsable” destiné à stimuler le développement communautaire en encourageant la participation locale dans les projets qui doivent créer de la richesse, en protégeant l’environnement et le patrimoine.

Curriculum vitae complet de ORF

Download (PDF, 166KB)